Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Oubli?

Exprime toi!

Archives

30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

Bolivia gagne mais ne fait pas la joie de ses supporters.

La Sélection a vaincu 3 buts à 1 le Vénézuela, mais les supporters ont réagit avec des critiques.


Nos "héros" nationaux:
Vaca, Cabrera et Pachi célèbrent la victoire

Partager cet article
Repost0
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

L'éradication des plantations de la feuille de coca avance


Seulement entre janvier et mars ont été éliminé 1.300 hectares.

La mesure est concertée et exécutée par les reclus.

Partager cet article
Repost0
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

Destruction de champs de plantation de feuilles de Coca



Les effectifs de la "Fuerza de Tarea Conjunta" (Force de Devoir En Équipe) éradiquent les champs de coca de façon concertée dans la propriété de Julia Castellón, dans le parc Isiboro Sécure.


Partager cet article
Repost0
29 mars 2005 2 29 /03 /mars /2005 00:00

L'HISTOIRE EST VRAIE: Le journal "La Razón" a parcouru la zone "12 de Octubre" pour vérifier le degré d'insécurité dans lequel vit la ville alteña.



APRÈS LES COUPS, LE CALME : La femme attrape son mari, qui a été frappé par des étrangers. Les propriétaires des locaux révisent leur marchandise. Dans le lieu il n'y a pas de policier. 

Partager cet article
Repost0
29 mars 2005 2 29 /03 /mars /2005 00:00

Il est minuit trente du Jeudi Saint. La "Ceja de El Alto" semble endormie et le peu de personnes qui marchent dans les rues grises attendent seulement l'aube. Quand soudain arrive l'inespéré. Un couple apparaît par le secteur des kiosques, qui sont fermés. Tous deux montrent des signes clairs d'être sous les effets de l'alcool et discutent aigrement. Des insultes ils passent à l'agression mutuelle et brutale.

Sans regarder, l'homme donne une trempe à la femme, qui porte son bébé dans le dos et elle lui répond sans s'effrayer. Un garde de sécurité privée essaie de calmer l'ambiance, mais après avoir vu l'agressivité du couple, il préfère quitter les lieux.

La différence de force et de physique sont évidentes, mais la discussion continue avec des coups allers et retours. Tout à coup, apparaissent des inconnus et donnent la face pour la femme, ils commencent à frapper l'homme, qui surpris, ne fit que se défendre.

La femme change de conduite et maintenant défend et prie les agresseurs de laisser en paix son mari. Pas d'écoute, l'agression est donnée par deux hommes et deux femmes, tous en état d'ébriété, qui accusent le mari de "battre les femmes et d'être abusif". L'agresseur reste jeté dans la rue sans réaction.

Tout se déroule en face de ce qu'était la Mairie de "El Alto" et dans le secteur où on trouve des magasins d'approvisionnement, de distilleries, des postes de nourriture de la rue. Comme sortis des pénombres, les curieux rodent dans les lieux. Le tapage est mis à profit par les délinquants qui, confondus entre les témoins, entrent dans les locaux pour voler n'importe quoi, des bouteilles de gazeuses, de cigarettes, de pain et d'autres choses.

Malgré le fait que les gens observent l'agression et le vol, personne ne fait rien. Une rue plus haut apparaît un policier en uniforme, qui observe le groupe de personnes et choisit de tourner au coin de la rue, sans intervenir. Ensuite la femme aide son mari souffrant  à se lever. Tous deux se prennent dans les bras, comme si rien ne s'était passé.

Partager cet article
Repost0
28 mars 2005 1 28 /03 /mars /2005 00:00

J'aime beaucoup les activités qui se déroulent sur l'avenue "El Prado"... La semaine les véhiculent circulent à toutes heures de la journée et de la nuit le samedi aussi, mais le dimanche... ça non, des activités sont ouvertes à tous les gens qui veulent y participer. La limite d'âge n'existe pas en altitude.


Éducation Routière • Les enfants qui ont conduit des tricycles, des voitures à batterie et autre genre de voitures ont eu à s'arrêter avant que les enfants zèbre traversent les rues.


Danse de l'Orient• L'académie Fantaisie Bolivienne a présenté différentes danses. Depuis les taquiraris, qu'ont dansé les adultes, jusqu'à la roue chapaca et la cueca cochabambina, interprétées par les enfants.


Apprenons à passer du papier de verre• Juan Miguel Gamarra, artisan, réalise son oeuvre pendant que les enfants poncent quelques unes de ses oeuvres.


Puzzles pour groupes• Quatre enfants et une maman essayent de faire un puzzle sur Le Prado. Dans la tente d'à côté, d'autres enfants dessinent. Plus bas, ils lisent des contes avec leurs parents.

Etsi dans votre ville, de là où vous me lisez, ou bien encore de la villela plus influente et proche de votre lieu de résidence, s'organisait cetype d'activités pour toutes les personnes, qu'en penseriez vous ?

A votre avis quelle serait l'endroit le plus adapté à ce genre d'activités?

Partager cet article
Repost0
27 mars 2005 7 27 /03 /mars /2005 00:00

“On dirait qu'ils aiment nous battre juste durant le moi de la mer, l'année dernière ce fut le Chili et maintenant l'Argentine", dit Felipe Canaviri, un habitant de la ville de El Alto qui a confessé qu'il a économisé un à un les 50 boliviens pour payer son entrée.

Edgar Gómez, un voisin de San Pedro qui avait promis à son fils qu'il l'emmènerait voir la Sélection, est resté déçu après l'engagement.

“C'est vraiment triste, ça fait encore plus mal que le 3-3 d'il y a quatre ans”, signala pendant que son petit lui demandait attention.

Résultats:

Argentine 2               Bolivie 1.

Partager cet article
Repost0
26 mars 2005 6 26 /03 /mars /2005 00:00

Le connaissez vous ou l'avez vous déjà croisé?


 

Lequel des trois est  Benjo Martinez?

Ce jeune homme n'assistira pas aux Bolivariens de Colombie

Benjo Martínez est cycliste bolivien, médaillé de bronze aux Jeux Panaméricains de Saint Domingue 2003. Il s'entraine et étudie à Lyon depuis avril 2004. Ses études universitaires lui feront manquer les Jeux organisés la deuxième semaine d'août, du 12 au 21 août en Colombie et ses études prennent fin la dernière semaine d'août, donc il ne pourra pas se préparer. Car son père, Rubén Martínez, a informé que son fils finira l'année universitaire.

Il s'entraine trois fois par semaine avec ses camarades "élites" dans le Club Lyon Sprint Evolution depuis son arrivée en France. Il étudie l'Economie à l'Université de Lyon.

“L'idéal serait que Benjo vienne un ou deux jours avant de participer à l'épreuve et après la compétetion qu'il retourne en France pour finir de passer se examens finaux. Mais ce sont les autorités nationales qui doivent analyser si c'est une solution plausible”, expliqua le père du médaillé.

Il a aussi informé que son fils s'entrainera depuis septembre au vélodrome d'Alto Irpavi pour arriver à son meilleur niveau technique et phyique aux Jeux Odesur programmés pour may 2006 à La Paz. (Bolivie)

Partager cet article
Repost0
25 mars 2005 5 25 /03 /mars /2005 00:00

Il n'y a pas de chiffre exact. Le Chili a acheté plus de 300 mille mines antipersonnelles des États-Unis durant la dictature d'Augusto Pinochet Ugarte (1973-1990), en circonstances presque conflictuelles de guerre avec le Pérou et l'Argentine par la délimitation d'eaux internationales et du canal de Beagle.

Le président du Chili, Richard Lagos, a pris la tête en août 2002 de l'acte de destruction de 76.388 mines antipersonnelles placées depuis plus de 25 ans à la frontière avec le Pérou et la Bolivie. En 2003 le Chili a désactivé 213.076 mines, la plupart près de la patagonie argentine. Il a prévu conserver un reste de 8.000, qui sera utilisé comme instruction du personnel militaire des Forces Armées (FFAA) du pays voisin.
Selon une information du Ministère de Défense de la Bolivie, il y a 15 zones minées, lesquelles couvrent une surface de 3.158.100 mètres carrés.

Les victimes

En 2003, le Chili a reporté 12 morts et 76 blessés entre civils et militaires.

Les victimes boliviennes

La Bolivie n'a pas de registre officiel de victimes des mines terrestres. Dans un cas, quand la Chancellerie a essayé d'enquêter sur un incident arrivé sur un champ de mines, on n'a pas même pu obtenir des registres médicaux où la victime apparaissait aux centres locaux de santé, placés près de la frontière.

Les victimes au Chili

En 2003, le pays voisin a reporté un total de sept personnes décédées et 26 blessées dans la population civile, alors que dans l'Armée chilienne il y a eu 50 blessés et cinq morts, depuis l'installation des explosifs. Les mines ont affecté avec une plus grande fréquence le bétail dans les deux pays.

Danger à la frontière

Un paysan de la localité de Jankomarca de la province Villarroel, du département de La Paz, en mai 2000 a perdu une partie de son pied gauche quand il essayait de passer la frontière. En mars 2003 un Péruvien et un bolivien qui rentraient illégalement au Chili ont marché sur une mine antipersonnelle.

Amérique Latine

Le Moniteur International des Minas Terrestres signale qu'entre 2000 et 2001, environ 300 personnes, en grande partie des garçons et filles ont été victimes des mines semées à la frontières de Bolivie, Chili, Colombie, Cuba, Ecuateur, El Salvador, Guatemala, Nicaragua et Perou, entre autres.

Partager cet article
Repost0
24 mars 2005 4 24 /03 /mars /2005 00:00



L'opération de nettoyage des explosifs demandera 108,6 millions de dollars.

Le retrait de chaque mine coûte entre 300 à 1.000 dollars.


La Bolivie ne possède pas de registre de victimes.

 

Partager cet article
Repost0