Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Un Oubli?

Exprime toi!

Archives

22 septembre 2005 4 22 /09 /septembre /2005 00:00
La Recherche de Cocaïne, d'héroïne et de Crack, se fait dans tous les pays du monde. Sans aucune différence.

Il y a plusieurs types de personnes qui peuvent se donner à cette activité, ceux ne sont pas forcement des personnes qui l'ont concrètement et consciemment choisi comme mode de vie, mais plutôt, par naïveté, insouciance et facilité. Cela dit des tierces personnes peuvent  être en danger de mort ou bien impliquées. Mais pour cela il faut des preuves concrètes.

Les personnes que l'ont utilise comme passeurs  sont soient des enfants, des femmes enceinte, des vieillards ou tout simplement des valises à double fond.

Les parcours sont assez curieux, on risque sa vie et on passe des heures dans des avions, des bateaux ou des voitures, avec le produit soit caché dans le mode de transport même, ou bien dans les estomacs de personnes qui risquent non seulement la prison mais aussi leurs vies et celles de leurs proches.

Au départ de l'Afrique, que l'on traverse dans sa longueur. Au passage, on passe le détroit de Gibraltar pour rejoindre le continent européen. Une fois en Espagne (Madrid/Barcelone) on se dirige plutôt vers Amsterdam et là on reprend le long voyage, pour la traversée de l'océan Atlantique arrêt sur Lima... puis direction Caracas, pour aboutir à Paris, destination finale... Il faut dire qu'entre temps, je suppose que le passeur se vide, et approvisionne son point de chute.

Pour ce qui est du cannabis, il va quitter le Maroc, pays producteur par excellence, puis transitera par l'Espagne direction Paris.
La Colombie est le premier producteur de cocaïne, et la culture de la feuille de coca se fait en grande quantité, et pour exterminer les réseaux des cartels de drogues colombiennes la tâche devient de plus en plus difficile.

Quelques chiffres: Pour 1000 tonnes de cocaïne par an, 600 tonnes sont acheminées pour les États Unis; entre 200 et 250 tonnes partent pour l'Europe; et le restant se partage l'Océanie, l'Australie et l'Afrique.

Pour les 250 tonnes européennes elles équivalent à 80 milliard d'euros.

Les circuits les plus fréquents sont au départ de Caracas direction Paris. Au départ de la Colombie direction le Vénézuela pour soit atterrir directement en Europe ou passer par la Martinique ou les Antilles.

A chaque fois qu'on interpelle un passeur, on analyse la composition exacte de la cocaïne et on extrait les solvants résiduels qui donnent la caractéristique d'un échantillon unique comme une empreinte ou code génétique laissé par chaque producteur.

Les nouveaux circuits sont entrain de se développer, car ils se diversifient de plus en plus, car les Antilles sont devenues une plaque tournante pour les trafiquants de drogues. Les américains ont bloqué la route du Nord de la cocaïne alors les "narcotrafiquants" mettent le cap à l'est direction l'Afrique, et le tour de passe passe est joué, la boucle est bouclée.

C'était une émission de "Zone Interdite" diffusée sur M6 sur les réseaux et les distributions de drogue.
Et si je vous en parle c'est pour laver "un peu" la Bolivie de l'étiquette qu'on lui a collé pour trafiquante de Cocaïne.


Repost 0
27 juin 2005 1 27 /06 /juin /2005 00:00

Cette structure réunie les paysans producteurs de la feuille de Coca du tropique de la ville de Cochabamba. Composée de six fédérations en plus de celles qui ont été créées par les femmes paysannes de la région.

Evo Morales, lider du Mouvement Au Socialisme (MAS), est actuellement un diputé bolivien. Il est aussi à la tête de cette structure syndicaliste pour la feuille de Coca, il en est même le Président.

Aurait - il des envies de diriger d'un peu plus haut sa feuille de Coca? Se présentera - t - il aux éléctions présidentielles au mois de décembre 2005?

Repost 0
2 avril 2005 6 02 /04 /avril /2005 00:00

Le séché de COCA


Un survol en hélicoptère par l'Isiboro Sécure a permis mercredi de faire cette prise.

Camouflage

 

Cette prise aérienne, effectuée au Chapare, permet d'apprécier un champs de coca entre les arbres.

A ciel ouvert


Celui ci est un champs de culture traditionnel de coca qui en plus se pratique dans les Yungas de La Paz.

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
31 mars 2005 4 31 /03 /mars /2005 00:00

La drogue a affecté 2,4 millions d'hectares dans les pays andins


La "Fuerza de Tarea" en action. L'éradication de coca n'a pas de trêve dans le Chapare. Un travail qui ne s'arrête jamais.

Le mal irréversible est occasionné par la feuille "sainte".
La Feuille de Coca en processus de macération a un effet multiple, il ne créé  pas seulement un effet de dépendance chez les consommateurs de drogue, mais aussi sur l'environnement.


La coca et la cocaïne polluent des rivières et 40 mille hectares de terre dans le Chapare et il fallait trouver des preuves pour l'étude.

Une équipe de scientifiques prennent des échantillons dans l'affluent de la rivière Isiboro, une des réserves naturelles.



“Ce qui s'emploie pour produire de la cocaïne affecte beaucoup l'écologie et la santé”. DAVID J. BANDROWSKI

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

Destruction de champs de plantation de feuilles de Coca



Les effectifs de la "Fuerza de Tarea Conjunta" (Force de Devoir En Équipe) éradiquent les champs de coca de façon concertée dans la propriété de Julia Castellón, dans le parc Isiboro Sécure.


Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
30 mars 2005 3 30 /03 /mars /2005 00:00

L'éradication des plantations de la feuille de coca avance


Seulement entre janvier et mars ont été éliminé 1.300 hectares.

La mesure est concertée et exécutée par les reclus.

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
5 mars 2005 6 05 /03 /mars /2005 00:00

Les EEUU face à l'augmentation de la coca se sentent incapables.

Il faut dire que leur méthode n'est pas très efficace, d'un côté on veut que ça cesse er de l'autre en demande... Mais dans ce cas qui peut on croire?

L'article est écrit en espagnol:  http://www.la-razon.com/Seguridad/Marzo/seg050305a.html j'ai traduit une petite partie.

A Washington on révise les chiffres!

Ce compte rendu donne en plus une précision sur les chiffres de la gestion antérieure. Une traduction non officielle mais diffusée en mars 2004, signale qu'il y avait 28.450 hectares de coca. Avec une augmentation dans les Yungas de 28 %.

On établi qu'en 2003, il y avait 23.200 hectares de coca, desquelles 18.600 étaient dans les Yungas, ce qui représentait un accroissement du 15% par rapport à 2002. Depuis 2003 on inclue Apolo et Caranavi dans ces statistiques.

Coca et Cocaïne en Bolivie selon EEUU

Le gouvernement de Washington a présenté au Congrès américain le compte rendu du Département d'Etat sur la stratégie Internationale pour le Control des Narcotiques 2004

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
2 mars 2005 3 02 /03 /mars /2005 00:00

Vont ils un jour tous les arrêter et

enfin "interdire" l'usage de la Cocaïne?

Personnellement, je ne le crois pas. C'est un marché trop juteux pour tout le monde. Les dirigeants sont là pour faire des faces d'anges et les autres pour faire le commerce et arriver à se "sur nourir".

Enfin pour les personnes "intermédiaires" comme l'ont été : les frères "Rodriguez Orejuela". Je sais on les dit chefs de la dorgue, mais pourquoi jusqu'à présent on arrivait pas à mettre la main dessus? Ils peuvent dire beaucoup de choses, mais les dirigeants d'états ont plutôt intêret à ne pas divulguer leurs sources de provennances de leurs fortunes...

C'est partout pareil, ils sont tous corrompus et n'arrivent pas à se débarrasser de leur maladie "j'en veux encore du pognon! Oui, encore!" Oui c'est une maladie!!! Faites attention, c'est contagieux... Un peu à l'oncle Picsou...

Et puis il suffit de laisser filer quelques dollars pour devenir libre... Ce sont des personnes très influantes, qui ont la peau du commerce dans leur système circulatoire. Mais faisons le calcul? du 3 décembre au 2 mars, ça fait 4 mois. Ils sont fortiches ces ricains...Ils sont fortiches!!! Et voici l'article:

http://www.tsr.ch/tsr/index.html?siteSect=200002&sid=5572398

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
23 février 2005 3 23 /02 /février /2005 00:00

Je vous renvoie sur le site de la Bolivie, article précédent "Feuille de coca" ou encore dans celui de "Cocaïne" dans les rubriques "Découvertes" et "Moi et mes origines" !

Récapitulons:

La feuille!

Allez donc vous instruire un peu plus avant de commencer la recette, car il y a des rituels à suivre pour ne pas rater la recette! http://www.mamacoca.org/proyecto_coca_fr.htm  (c'est un site qui parle de la Colombie).

Les briques!

Qui peut me dire quel est le pays qui fabrique le plus de COCAINE? Attention, je ne parle pas de feuille de Coca!

Selon "mes statistiques", c'est la Colombie, puis ensuite vient les USA... Il y en a d'autres que j'ai pas le temps de citer. On parle bien de la DROGUE!

Le sucre!

Pour ce qui est de la Feuille de Coca, c'est effectivement, la Bolivie, le Pérou et encore une fois la Colombie est nommée!

http://www.cyes.info/cirdd/stupefiants/cocaine.php#definition

Une fois que l'on a lu tout ça, nous pouvons commencer...

Il te faut donc 500 kilos de feuilles de coca pour fabriquer 1 kilo de cocaïne. Faut déjà les trouver.

Il te faut donc un grand terrain aussi... C'est vrai que tu ne l'as pas récolté ni trié toi même! Et je te garantie c'est du boulot....

Les cotons tiges!

Regardes à quoi ça ressemble!

Il faut laisser macérer dans du kérozène... bien sur l'avoir piétinée avant pour que ça se mélange d'avantage... C'est très physique! (jusqu'ici on peut dire que les boliviens sont pros... mais les Colombiens le font aussi bien.)

Après on obtient une sorte de pâte. Grâce à la macération et aux mélanges de carburants et produits chimiques. (Il est vrai que certains de nos cultivateurs en disposent pour leurs marchés privés, en principe ils sont fournis par les demandeurs du marché de la drogue.) Pour atteindre l'apparence blanche et surtout poudrée, il y a plusieures transformations qui se succèdent les unes aux autres avec des produits différents. Il y a des questions sans doute que vous voudriez poser mais je ne peux vous référer qu'à un livre lu jadis sur le sujet... "COKE/ COCAINE" l'auteur je ne sais plus... Sujet du livre très intérressant, on peut devenir trafiquant ou producteur de cocaïne juste en lisant le livre, il est très bien ce bouquin...mais je n'ai plus toutes les coordonnées... à l'époque je n'avais pas trouvé tous les ingrédients nécessaires à la fabrication de celle-ci, alors j'ai laissé tombé.

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article
22 février 2005 2 22 /02 /février /2005 00:00

Aujourd'hui, un peu d'histoire!

Sujet: La feuille de Coca

J'ai trouvé un site assez complet sur "la feuille de Coca", pour ceux à qui ça interresse, vous y trouverez plus de détails (lien bolivien): http://www.vincetmanu.com/dossiers/coca_fr.html

Pour ceux qui sont là encore, je vous fais un petit résumé!

Pour les "blancs" c'est la "feuille maudite" voir même je dirai pour les personnes qui sont suceptibles et sensibles: "feuille interdite". Alors que pour les "indiens" c'est la "feuille sainte".

Cette feuille a des propriétés impressionnantes, elle peut soigner, on applique la feuille sous forme de cataplasme (on la mâche, on la dépose sur la plaie ou sur le malaise et la douleur se calme, voir même disparait).

Dans les marchés

Une vendeuse de feuilles de Coca

On en fait aussi des tisanes qui ont pour but de calmer un peu comme la camomille; c'est une bonne plante contre le mal d'altitude, le soroche. A ne pas oublier que c'est une plante qu'on machouille dans les mines de Potosi et Oruro, car les conditions de vie de travail ne sont pas très facile. Il faut dire qu'ils passent souvent leur journée entière à des mètres sous terre, et qui n'en ressortent que pour rentrer chez eux en fin de journée.

Alors pour tenir le coup ils ruminent comme les vaches toute la journée et carburent aux feuilles de Coca.

Feuilles de Coca pour le consommation personnelle

Repost 0
Published by Ceciline Rivals - dans Dossiers Coca Cocaïne
commenter cet article

News