Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Un Oubli?

Exprime toi!

Archives

6 janvier 2006 5 06 /01 /janvier /2006 10:30

Evo Morales, ancien dirigeant syndicaliste des planteurs de coca, leader de gauche, prendra officiellement ses fonctions le 22 janvier.

La Bolivie, nation la plus pauvre est la seconde nation la plus riche en gaz d'Amérique latine après le Venezuela.On compte avec vingt-six compagnies gazières ou pétrolières multinationales  qui opèrent en Bolivie, elles sont espagnoles, françaises ou britanniques (du côté européen) entre d'autres.

Evo Morales est arrivé en Espagne par avion via Caracas et Cuba, où il a scellé une coopération politique et économique avec les régimes de Fidel Castro et Hugo Chavez. 

Il était en Espagne pour rassurer les intérêts économiques espagnols, suite aux propos tenus antérieurement sur la nationalisation des entreprises pétrolières dont un petit extrait qui suit:

"La Bolivie exercera son droit de propriété sur ses ressources naturelles. Evo Morales nationalisera avec pour but de ne pas confisquer, ni exproprier, ni expulser".

Ces déclarations dénonçaient des contrats "illégaux" pour l'exploitation du gaz et du pétrole, ce qui a inquiété l'Espagne, étant le premier investisseur étranger dans le pays andin. Avec la visite d'Evo Morales, les espagnols se sentent rassurés pour l'avenir.

Evo Morales a été reçu par le chef du gouvernement socialiste José Luis Rodriguez Zapatero et le chef d'Etat, le roi Juan Carlos; puis a rencontré les responsables des principaux syndicats espagnols, avant de quitter l'Espagne.

Evo Morales a quitté Madrid pour aller à Bruxelles et n'a pas oublié de réitérer sa "priorité" de mettre les gains des ressources naturelles de la Bolivie pour lutter contre la pauvreté.

Après la Belgique, il poursuivra sa tournée en France, en Chine, en Afrique du Sud et au Brésil. Il devrait dîner aux Pays-Bas avec le ministre des Affaires étrangères.


Evo Morales le président bolivien au pull bordeaux rayé, ni  veste ni cravate, reçu comme un "Chef d'Etat". Leader indien dans sa tenue non protocolaire en dépit des exigences de l'étiquette.

"Homme politique intelligent et pragmatique", ou "prudent", ont été les termes utilisés pour qualifier le président bolivien.

Partager cet article
Repost0
3 janvier 2006 2 03 /01 /janvier /2006 07:02
Evo Morales va commencer ce mercredi une tournée éclair par les trois continents, en plus de son voisin le Brésil, dans à peine 10 jours. De plus qu'à dernière minute il a confirmé qu'il ira au Vénézuela,suite à une invitation de Hugo Chávez.
Sa visite à Cuba a été un succès. Il sera présent en Europe, visitera l'Espagne, la France, la Hollande et la Belgique. Puis il ira en Afrique du Sud, en Chine et conclura avec le Brésil.

Fidel Castro a dit que la victoire électorale de Morales a “ému le monde entier” pour deux raisons essentielles: il est le premier indigène qui sera à la présidence d'un pays et à causse de l'impressionnante majorité absolue obtenue aux urnes. Ce qui a converti ce lider bolivien dans une image attirante dans la sphère internationale.

Evo Morales à déclaré à La Habana, que durant ses voyages en Europe et Chine “il cherchera des solutions pour les problèmes économiques et sociaux de la Bolivie”. Il va sans doute concerter des accords de coopération qui pourraient lui être utiles durant son gouvernement.

Il faut rappeler que l'Espagne, la Hollande et la Belgique sont les pays européens, à côté de l'Allemagne, le Danemark et la Suisse, qui coopèrent le plus avec ce pays. La France l'a fait mais en moindre mesure, de manière qu'avec le voyage du Président élu, il se peut que l'aide soit plus importante.

De toute façon, la rencontre qu'aura Morales avec le Président Rodríguez Zapatero, d'Espagne, aborderont des aspects qui iront plus loin que la coopération. Ils seront relationés avec la présence en Bolivie de l'entreprise pétrolière hispano-argentine Repsol, puisqu'on parle de “nationalisation” de leurs biens.

La visite en Chine est très importante, il est la quatrième puissance économique du monde, et serait en conditions de donner un plus grand apport au développement national.

Le point culminant de la tournée sera le Brésil. Le sujet central sera l'exportation du gaz naturel et le ré ajustement de prix que se propose obtenir le gouvernement d'Evo Morales. Il ne faudra pas oublier les garanties et inversions dues aux opérations de Petrobras. Car elle aurait annoncé qu'elle investirait seulement 40 millions de dollars par an, après avoir annoncé 3.000 millions de dollars d'inversion.
Partager cet article
Repost0
30 décembre 2005 5 30 /12 /décembre /2005 13:20
Et voici la concurrante numéro 1 de madame Chirac,  version Bolivie!


Première Dame de Bolivie...

C'est la soeur de EVO MORALES!!!!!

Je pense qu'il sera "recherché" pour se marier... Puisqu'il est célibataire...

Allez les filles.... soyez pas timides il est le nouveau Président de la Bolivie...

A moins que les très belles filles de Santa-Cruz de la Sierra ne se soient pas encore jettées dessus sans qu'on le sache encore....
Partager cet article
Repost0
28 décembre 2005 3 28 /12 /décembre /2005 12:33
Morales sera le Préfet "paceño" (de la ville de La Paz).



Pepe Lucho a perdu



Ils ont revus les données et Court Départementale Electorale a anulé plusieurs bureaux de votes à cause des irregularités.


Le MAS a gagné avec 1.03% sur Podemos.


Partager cet article
Repost0
27 décembre 2005 2 27 /12 /décembre /2005 22:45

Composition du Congrès de la République


Premières places: votation présidentielle et préfecturale


Votes par dépratement

Partager cet article
Repost0
23 décembre 2005 5 23 /12 /décembre /2005 21:22


Voici ce que j'ai demandé au père Nöel.....
Partager cet article
Repost0
22 décembre 2005 4 22 /12 /décembre /2005 21:19
Partager cet article
Repost0
21 décembre 2005 3 21 /12 /décembre /2005 21:17

Course à la Présidence

Partager cet article
Repost0
18 décembre 2005 7 18 /12 /décembre /2005 19:11

Candidats aux sièges de sénateurs et de députés

»

La Paz

»

Oruro

»

Potosí

»

Cochabamba

»

Chuquisaca

»

Tarija

»

Santa Cruz

»

Beni

»

Pando

 


Partager cet article
Repost0
5 novembre 2005 6 05 /11 /novembre /2005 00:00
Qu'allons nous devenir?

En ce moment je suis plutôt pessimiste pour la Bolivie,  un pays qui a pourtant beaucoup de ressources naturelles et de matière première, mais qui compte beaucoup avec la corruption... Je suis de plus en plus découragée de voir que certains partis politiques ne changent que de présentateurs. Dans ce cas le fond est le même, je suis certaine que la gangrène arrive si on ne fait pas quelque chose! C'est Urgent!

Le MNR, Mouvement Nationaliste Révolutionnaire n'est qu'un parti de successeur de tueurs organisés pour faire taire des masses de personnes, qui ne font que se remplir les poches d'argent, de territoires, et de morts dans leurs consciences insoucieuses d'un punition. Si on analyse la survie de ce parti politique on y trouve, des anciens généraux, dictateurs, élus indirectement ou directement par eux mêmes et leurs pouvoirs. Et ensuite ? Des expatriés, des étrangers au pays, à la culture, qui ne sont là que de passerelle pour faire ce qu'on appelle le "pont" ou le "relais " entre deux continents,  qui n'ont rien à faire ensemble. On sent bien que l'exploitation des uns fait la richesse des autres.

Je ne fais que mettre mon nez de l'extérieur du pays, je ne peux pas être plus objective, mais si on voit ce qui se passe depuis des années lumières, ce parti n'a jamais été  "révolutionnaire" plutôt ou une appellation qui fait usage de  "miroir", qui ne donne rien qu'une illusion, un parti qui a été appuyé par des "dictateurs", par des "généraux", par des "étrangers capitalistes", mais qui va se présenter?

Qui va représenter ce passé chargé de nuisances, de peurs, de violences, de traumatismes "oubliés" par la population?

Lui: NAGATANI • Le candidat du MNR qui était à Tarija pour expliquer son offre électorale!



De quelle nationalité est-il?
Partager cet article
Repost0